Tuesday, 17 January 2017

Salon nautique : comment se traduit la qualité ?


La finition haut de gamme des bateaux de plaisance à moteur présentés au London Boat Show 2017 m'a vraiment impressionnée. Les fabricants ne lésinent sur aucun détail, semble-t-il. Le niveau de qualité est très élevé aussi bien dedans que dehors et les soins accordés se reflètent dans la moindre surface. Ce constat concernant l'industrie nautique est-il transposable au secteur de la traduction ?

Les traducteurs subissent une pression constante pour fournir une prestation plus rapide et de meilleure qualité. Une mise en garde de la Royal National Lifeboat Institution (RNLI)* a attiré mon attention :


Réflexion approfondie et risques

Texte de l'image suivante : Un problème? Jetez l'ancre et prenez le temps de réfléchir


L'expertise de la RNLI en matière de sécurité est grande. Le fait de jeter l'ancre vous donne du temps pour réfléchir à un problème. La panique, elle, peut aggraver les difficultés.

De la même façon, un traducteur a besoin de temps pour réfléchir. Lui mettre plus de pression pour obtenir une traduction réalisée sans délai ni réflexion, ou utiliser une traduction automatique sans relecture peut entraîner un client vers des eaux très agitées.



Le conseil de la RNLI consiste à bien connaître les risques et à respecter l'eau.

Les traducteurs conseillent leurs clients sur les risques linguistiques et respectent les différences culturelles.


Sécurité et prévention des risques 

Sur le salon, les équipements de sécurité exposés montrent l'importance de la sécurité pour l'industrie nautique. J'ai pu voir des radeaux et une impressionnante gamme de gilets de sauvetage.

En situation d'urgence, les fusées de détresse jouent un rôle clé. Les bons traducteurs posent des questions pour signaler les difficultés potentielles et prévenir les risques. Les contrôles qualité sont l'équipement de sécurité du traducteur. Il n'est en aucun cas recommandé de faire des compromis sur ces contrôles de « sécurité ».


Instructions fiables et qualité

En mer, vous avez besoin de cartes fiables pour vous diriger. La technologie n'est pas toujours digne de confiance. C'est la même chose pour la traduction.

De même, un fabricant de bateaux a besoin de supports marketing et de textes de qualité pour être performant sur un marché encombré. La carte des routes maritimes les plus fréquentées illustre l'importance d'une communication forte, bien traduite ou bien adaptée.




Un capitaine chevronné


L'industrie nautique a bien compris l'importance d'une bonne communication en mer. Un capitaine parfaitement formé, expérimenté et professionnel vous tient à l'écart des dangers.


Un traducteur professionnel vous guide dans les méandres de la traduction. Sans un vent favorable ou un bon moteur, votre bateau n'ira nulle part.  Votre traducteur, comme votre capitaine, a besoin d’un bon brief pour vous amener à bon port.


Un yacht de qualité mérite d’investir dans une documentation sans défaut.


Les traductions marketing de qualité contribuent à un voyage en eaux calmes vers le succès commercial.

*une institution britannique dont la mission est le sauvetage des personnes en mer depuis 1824

Karen Andrews est une traductrice, transcréatrice, rédactrice et relectrice indépendante Français>Anglais. Elle possède une large expérience en marketing international.

Pour plus d’informations, envoyez un email à Karen, karenanglicityen@gmail.com, en français, en allemand ou en anglais.




Post a Comment